Contact

Traitement de charpente curatif à Charantay (69220)

ACPH et ses techniciens professionnels du traitement de charpente, ont diagnostiqué la présence d’insectes xylophages de type capricornes dans les charpentes d’une maison d’habitation située à Charantay, commune implantée dans la plaine à 50 km de Lyon et 20 km de Mâcon.

La prolifération des insectes xylophages, insectes qui se nourrissent du bois, concerne la quasi totalité du territoire français. La contamination de la charpente se fait par la ponte d’insectes dans les gerces du bois et les failles d’assemblage. Les œufs donnent naissance à des larves qui creusent des galeries durant plusieurs années jusqu’au cœur du bois. Les dégâts restent souvent invisibles longtemps. C’est pourquoi il est conseillé de faire réaliser un diagnostic et un traitement de charpente préventif , simple et efficace, qui vous protège pour 10 ans. Il est ensuite conseillé de faire vérifier vos combles régulièrement. ACPH peut intervenir très rapidement pour effectuer ce traitement préventif, sans nuisance ni dégradation pour votre habitation. Le contrôle de votre charpente peut être fixé à date anniversaire tous les 10 ans dans le cadre d’un contrat d’entretien qui vous libère de cette responsabilité.

Dans la cadre de la maison de Charantay, une maison traditionnelle construite dans les années 1970, les insectes avaient déjà bien attaqué la charpente, comme l’ont révélé les tests que nous avons effectué sur les poutres maitresses et les chevrons. Dans ce cas, ACPH met en place un traitement curatif qui consiste à sonder chaque pièce de bois, avec une griffe, pour déceler les foyers d’infestation. Le bûchage élimine ensuite la couche supérieure de bois vermoulu qui pourrait nuire au maintien des injecteurs et à la pénétration du produit. Puis, viennent le brossage des bois et l’installation d’injecteurs en polypropylène. L’opération consiste à percer tous les 30 cm en quinconce, dans l’axe neutre des grosses pièces de bois. Dans chaque perçage, est inséré un injecteur en polypropylène, qui reste à vie dans le bois. ACPH procède ensuite au dépoussiérage de la charpente. Puis, elle est saturée par une injection soutenue dans tous les injecteurs jusqu’au suintement apparent. Ce travail effectué à coeur, nos techniciens procèdent à une double micro pulvérisation de l’ensemble de la charpente afin de l’assainir parfaitement (pulvérisation de 250 à 300 g/m2).

Voilà, nos clients de Charantay sont maintenant protégés pour 10 ans ! Le chantier s’est déroulé sur une grosse journée, et tous les insectes ont été éradiqués ! N’éhsitez pas à nous contacter pour un diagnostic gratuit de votre charpente : cela ne coûte rien d’être attentifs au parfait état de vos combles car on n’est jamais trop prudent !

Enregistrer